ANALYSE DES DEPENSES PUBLIQUES CONSACREES AUX SERVICES SOCIAUX DE BASE (SANTE, EDUCATION, AGRICULTURE)

0
320

Résumé de l’Etude

Education

Le budget alloué au secteur de l’éducation s’est établi à 300 070  006 000 francs CFA en 2016, à 476 780 707 000 francs CFA en 2017 et à 517 258 493 000 francs CFA en 2018.

Le ratio des allocations budgétaires hors financements extérieurs sur le budget de référence est ressorti respectivement à 21,68% ; 26,13% et 25,29% en 2016, 2017 et 2018, en conformité avec la cible de 20% au minimum.

Concernant le genre, celui-ci a représenté 0,63% et  1,04% du budget de l’éducation en 2017 et 2018 soit 3 008 597 000 et 5 358 835 000 francs CFA.

L’exécution budgétaire du secteur de l’éducation s’est située à 280 369 711 822 francs CFA en 2016 et 457 350 404 316 francs CFA en 2017. A fin septembre 2018, elle est ressortie à 387 169 310 751 francs CFA.

Conformément à la norme de 20%, le ratio « budget de référence/dépenses du secteur de l’éducation hors financements extérieurs », tout comme les allocations budgétaires, en exécution, elle a été respectée en se situant à 21,87% et 26,57% en 2016 et 2017.

Quant aux dépenses pro genre, elles se sont situées à 0,16% du budget du secteur de l’agriculture à fin septembre 2018 contre 0,06% en 2017.

Agricole

Les allocations budgétaires au profit du secteur rural se sont chiffrées à  361 904 493 000 francs CFA en 2018 contre 276 650 419 000 francs CFA en 2017 et 172 239 997 848 francs CFA en 2016. 

La cible de 10% a été respectée en 2017 et 2018. En effet, l’indicateur « dépenses du secteur rural hors financements extérieurs/budget de référence » s’est établi à 5,86% en 2016 ; 10,21% en 2017 et 11,30% en 2018.

S’agissant de la prise en compte du genre, dans les allocations budgétaires, elle s’est établie à 2,98% et 2,47% en 2017 et 2018.

Le budget alloué au secteur agricole a été exécuté à 73,7% en 2017 contre 57,9% une année plus tôt en se situant respectivement à 203 810 959 664 francs CFA et 99 792 285 208 francs CFA.

A fin septembre 2018, l’exécution budgétaire est ressortie à 84 656 523 424 francs CFA.

Suivant le budget de référence, la part a été de 5,62% en 2016 et 9,99% en 2017, en dessous de la norme de 10% du budget à consacrer à l’agriculture.

Pour le genre, sa prise en compte dans les dépenses du secteur agricole a été de 2,13% en 2017 et 2,23% à fin septembre 2018.

Santé

Après un niveau de 186 829 066 000 francs CFA en 2016, le budget consacré au secteur de la santé s’est élevé à 221 006 925 000 francs CFA en 2018 contre 222 901 622 000 francs CFA en 2017.

En prenant en compte le budget de référence, il est ressorti à 11,86% ; 10,88% et 10,71% respectivement en 2016 ; 2017 et 2018, en deçà de la norme de 12,7% pour le ministère de la santé. Par contre, la prise en compte du genre est assez intéressante comparativement aux autres secteurs sociaux de base (éducation, agriculture), s’établissant respectivement à 10,91% et 14,35% des dépenses de santé.

L’exécution budgétaire du secteur agricole a été de 195 584 918 063 francs CFA en 2017 contre 165 974 166 199 soit une hausse de 17,84%. A fin septembre 2018, elle est ressortie à 149 115 666 043 francs CFA. Le ratio afférent à la cible s’est affiché à 11,99% et 10,99% en 2016 et 2017, en dessous de la norme de 12,7%.

Quant à la prise en compte du genre, elle s’est établie à 4,38% des dépenses du secteur agricole en 2017 et 11,87% à fin septembre 2018.

Globalement, les cibles en matière d’allocation des ressources sont atteintes mais en exécution des faiblesses sont à signaler :

Plusieurs contraintes et insuffisances ont été identifiées. Il s’agit de :

– défis énormes en matière de secteurs sociaux;

– la faible absorption des ressources sur financement extérieur;

– les régulations budgétaires;

– l’insuffisance des allocations au regard des défis malgré l’atteinte de certaines cibles

– une prédominance des dépenses de fonctionnement

– la difficulté d’identification des actions genre dans  les programmes ministériels.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici